Nos parcours au collège et au lycée

Conférences scientifiques

La laïcité est au cœur des valeurs de la République et de l’École.

Par admin chamonix, publié le samedi 14 octobre 2017 09:14 - Mis à jour le dimanche 15 octobre 2017 11:45
Amphi-pour-tous_11 octobre 2017_laïcité-2017.jpg
Une conférence gratuite et ouverte à tous du cycle "AMPHI POUR TOUS" : LA LAÏCITÉ EN FRANCE AU DÉBUT DU XXIE SIÈCLE : RETOUR SUR QUELQUES IDÉES REÇUES

Parce qu'elle est la condition de l’exercice du jugement critique et d’une pensée affranchie des préjugés, la laïcité est au coeur des valeurs de la République et de l’École.

En effet, elle suppose la liberté de pensée, la liberté de croyance et de conviction, le refus des dogmes, le droit au doute, le droit à l’erreur, le goût de la démonstration et la recherche de la preuve, l’objectivité, la tolérance, le goût de la recherche de la vérité, l’acceptation des désaccords.

Puisque la morale enseignée à l'École est une morale civique en lien étroit avec les principes et les valeurs de la citoyenneté républicaine et démocratique, parmi lesquelles la laïcité, un lien peut être tissé entre les cours d'enseignement moral et civique (EMC) et la conférence "AMPHI POUR TOUS" de monsieur Clément BENELBAZ, maître de conférences au Centre de Droit Privé et Public des Obligations et de la Consommation (CDPPOC) de la Faculté de droit de l'Université Savoie Mont Blanc. Elle se déroulera le mercredi 11 octobre, à 18h00, salle du Bicentenaire, 94 place du Mont-Blanc.

Au collège, cette liaison est possible grâce à plusieurs des objectifs de formation de l'enseignement moral et civique (EMC) tant dans la thématique de "La sensibilité : soi et les autres." que dans celle sur "Le droit et la règle : des principes pour vivre avec les autres.", celle portant sur "Le jugement : penser par soi-même et avec les autres." ou celle relative à "L'engagement : agir individuellement et collectivement."

Au lycée, plusieurs connaissances et compétences s'y prêtent également, tout particulièrement en classe terminale où l'enseignement moral et civique (EMC) se centre notamment sur l'un des piliers fondamentaux des sociétés démocratiques : la reconnaissance du pluralisme des croyances et la laïcité.

La présentation de la conférence annonce :

"La laïcité est un fondement de la République française. Très présente dans le débat public ces dernières années, elle suscite parfois des crispations sans doute parce qu’elle est souvent mal comprise ou sur- interprétée. Il est devenu fréquent que des élus ou des personnalités invoquent la loi de 1905 afin de préconiser certaines mesures ou de s’opposer à d’autres, et dictent finalement ce que la laïcité est ou non. Certaines de leurs propositions, notamment lorsqu’elles consistent à accroître les exceptions au principe de laïcité (comme en augmentant les possibilités de financer les cultes, en les aidant à la construction d’édifices, etc.), sont parfois à l’opposé du sens originel de la laïcité, c’est- à- dire telle qu’elle était conçue en 1905, ce qui conduit à une certaine confusion. Or, en réalité, la laïcité et la loi de 1905 gardent pourtant toute leur cohérence, leur clarté et ainsi leur modernité. En effet, bon nombre d’interrogations trouvent des solutions dans le texte même ou dans l’esprit de la loi de 1905.

À l’appui d’exemples qui concernent notre quotidien, le conférencier se penchera sur la signification de la laïcité, telle qu’elle a été historiquement pensée, et sur ses applications, dans les services publics (élèves, parents, accompagnateurs de sorties scolaires), ainsi que dans l’espace public (crèches de Noël, etc.). "

Pièces jointes